La Sodecao se dote d’un plan stratégique de 30 milliards

Perspectives

Pour renverser la tendance peu reluisante de la filière cacao, le plan stratégique de la Société de développement du cacao se constitue en plusieurs axes, aptes à contribuer efficacement au développement de ladite  filière.

Établi sur la période 2020-2027, le plan de relance stratégique de la SODECAO se décline de façon opérationnelle en  5 principaux objectifs. La production de 500 000 cabosses semences à l’horizon 2027  et de 12 500 000 plants pour la même période, l’accompagnement de 100 organisations de producteurs dès cette année 2020 et enfin l’ouverture chaque année de 50 kilomètres de pistes d’accès et  de parcellisation.  Des réalisations qui s’évaluent à 30 milliards de francs.

En effet le diagnostic posé en amont a permis de comprendre que la Filière Caco fait face à plusieurs problèmes tels que le manque de moyen  et de personnels  qualifiés pour une prise en charge efficace des producteurs. Selon ce  diagnostic du plan de relance de la SODECAO, il est  établit qu’il existe 600 000 petits producteurs de cacao pourtant l’assistance de la SODECAO  couvre moins de 2000. Outre ce problème, les appuis et les interventions de la Société restent dérisoires dans la mesure où les demandes exprimées sont de plus en plus fortes.

Les données du dernier plan de relance et de développement de la filière   cacao-café  indiquent que les besoins en cabosses se chiffrent à 1 000 000  de cabosses contre 160 000 actuellement produites. La Production des plants a elle aussi connue une forte régression depuis 1986. Partie de 24 455 000 plants, en 2018 l’on ne comptait plus que 4 200 000 plants.

La baisse de l’appui technique et financier engendrée par les problèmes de qualité du matériel végétal et du conseil au bénéfice des producteurs, ainsi les situations de sinistres et d’urgences telles que les attaques des nuisibles ont également eu un impact sur l’efficacité des appuis et accompagnements octroyés aux producteurs.

Le nouveau plan stratégique va ainsi permettre à la nouvelle dynamique de la SODECAO d’améliorer les rendements des exploitations cacaoyères, de rendre attractif le cacao camerounais en in citant de nouvelles cibles à la cacao culture  et aussi redynamiser la bonne gouvernance de la société en améliorant les capacités opérationnelles de cette structure.

Pour réaliser cet ambitieux programme, la SODECAO entendant procéder au relèvement de la redevance à l’exportation de 8francs /kilogrammes à 30francs et le doublement du prix du plant de cacaoyer  de 50  francs à 100 francs.

Aussi, il est attendu de l’Etat à travers les ministères de tutelle, une contribution à hauteur de 10 milliards de F CFA, 16 Milliards de la redevance à l’exportation, 3,5 milliards des ressources propres de la SODECAO et 500 000 000 des partenaires techniques et  financiers.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Langue»